Les maladies chroniques, un enjeu de santé publique majeur :

  • 15 millions de Français en sont aujourd’hui atteints, soit 23% de la population.
  • Le vieillissement de notre population va accroître cette prévalence.
  • Les coûts induits sont démesurés : les affections de longue durée (ALD) touchent 15% de la population mais représentent près de 65% des dépenses totales de l’Assurance Maladie.

La médecine thermale apporte une réponse efficiente à ces enjeux de santé publique : prise en charge adéquate des maladies chroniques ne pouvant être soignées seulement par une intervention hospitalière ou une prescription médicamenteuse, décloisonnement entre la médecine de ville et l’hôpital, prévention et éducation à la santé, pérennité de la qualité de l’offre de soins et lutte contre la désertification médicale.

L’offre de soins, à l’origine strictement thermale, s’est progressivement ouverte à d’autres formes de traitements faisant du centre thermal, un lieu privilégié pour l’accompagnement des malades chroniques et poly-pathologiques, à travers une prise en charge globale.

Disposant de véritables spécificités et atouts, l’offre de soins et de santé des établissements thermaux contribuent au changement de comportement des malades et à la gestion proactive de leur santé, au maintien à domicile et à la réduction du recours à la médecine de ville et à l’hospitalisation, en agissant en amont.

prise en charge maladie chronique

L’établissement thermal, un environnement propice à la prévention et à l’éducation thérapeutique du patient